frendeites
09.70.64.70.70 info@3darcwest.com

3D ArcWest

Blog sur l'actualité de l'impression 3D  (3DNatives www.3dnatives.com)

 


Après plusieurs mois de suspense, Hewlett-Packard officialisait hier son arrivée sur le marché de l’impression 3D en dévoilant ses premiers modèles d’imprimantes 3D à l’occasion du salon RAPID, qui se déroule actuellement en Floride.

L’imprimante 3D HP Jet Fusion, disponible en version 3200 ou 4200, vient ainsi concrétiser plusieurs années de recherche et développement ponctuées notamment par des partenariats avec des acteurs de renom comme Nike, BMW, Jabil, Johnson & Johnson, Proto Labs ou bien Shapeways.

article_hp-lancement

L’imprimante 3D HP Jet Fusion sera accompagnée d’une station de traitement pour le chargement des matériaux et le nettoyage des pièces

HP Jet Fusion : un procédé économique et performant

Dévoilé pour la première fois en octobre 2014, le procédé HP Jet Fusion fonctionne via un système de liage de poudre activé à l’aide d’une source d’énergie. Une technique qui selon HP devrait être 25 fois plus rapide que le FDM ou 10 fois plus rapide que le frittage de poudre pour un coût de fabrication des pièces divisé par deux.

La gamme HP Jet Fusion mise au point par la firme américaine viendra principalement cibler les professionnels comme les services d’impression ou les bureaux d’études et permettra de réaliser des pièces polychromes avec une épaisseur de couches de l’ordre de 21 microns.

« La nouvelle solution d’impression 3D HP Jet Fusion affiche une combinaison alliant vitesse, qualité et un niveau de coût jamais atteint dans l’industrie. Les entreprises et les fabricants peuvent entièrement repenser leur manière de concevoir et de proposer leurs solutions à leurs clients » commente Stephen Nigro, Président du département 3D Printing Business chez HP.

Les étapes de fabrication de la technologie HP Jet Fusion

Les étapes de fabrication de la technologie HP Jet Fusion

Misant sur un écosystème ouvert, HP a noué plusieurs collaborations stratégiques, d’une part pour le développement de son catalogue de matériaux en s’associant à Arkema, BASF, Evonik et Lehmann & Voss et d’autre part sur la partie logiciel avec des partenariats signés avec Autodesk, Materialise ou Siemens.

L’imprimante 3D HP Jet Fusion 4200 devrait être disponible d’ici la fin de l’année pour un prix démarrant dès 145 000€ tandis que le modèle 3200 devrait suivre début 2017 pour un prix de 120 000€ dans un nombre restreint de pays européen dont l’Autriche, la Belgique, l’Irelande, l’Italie, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Espagne ou la Suisse avant d’étendre sa disponibilité aux autres pays fin 2017.

article_hp-lancement9

Basé en Espagne, le centre de R&D de Hewlett-Packard a vu naître la technologie HP Jet Fusion

« Ces dernières années, nous avons utilisé l’impression 3D pour innover sur la performance de notre gamme de chaussures. Aujourd’hui, nous sommes excités à l’idée de collaborer avec HP afin d’accélérer et gravir des étapes dans l’exploration de nouvelles méthodes de fabrication de produits performants pour aider les athlètes à atteindre leur potentiel maximal » explique Tom Clarke, Président de l’Innovation chez Nike.

« BMW est un pionnier et l’un des premiers acteurs à avoir adopter les technologies innovantes du secteur de la fabrication additive, notamment pour le prototypage de concept cars et de composants. Dans notre future feuille de route, qui comprend l’impression de pièces de série ou de pièces personnalisées, nous voyons un potentiel majeur à notre collaboration avec HP » conclut de son côté Jens Ertel, Directeur du centre de fabrication additive du groupe BMW.

En vidéo, la présentation de la technologie :

 

Quelques exemples de réalisations imprimées à l’aide de la technologie HP Jet Fusion :

article_hp-lancement4

article_hp-lancement5

article_hp-lancement6

article_hp-lancement7

Plus d’informations sur la technologie HP Jet Fusion ICI